Au-delà des « EWWW »

« Autre recul de Québec sur la protection des milieux humides », « Le monde manque d’ambition climatique pour éviter le pire », « Hécatombe d’animaux marins sur les côtes américaines », désengagement des politiciens envers l’environnement, continents de plastique, eaux polluées, tempêtes plus fortes et graves… Jolis titres et sujets déprimants, hein? Pour contrer un peu ce courant négatif, j’ai décidé d’y aller d’initiatives positives et inspirantes, pour l’environnement, d’aller à la rencontre de gens inspirants, qui donneraient envie d’en faire plus pour notre nature. Et voici une autre de ces belles initiatives!

C’est un récit d’observateur plus que d’acteur. Comme quand je photographie : un peu en retrait, en silence, je m’efface pour laisser les images parler pour moi, images que j’ai eu le temps d’accumuler en plus de deux ans. 

Le G3E, Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau, est constitué d’une petite équipe. À petite équipe, grands projets? Il partage sa passion de l’eau avec les citoyens, plus spécialement les jeunes, depuis plus de 25 ans. 28 en fait – on a la même année de naissance. Moi, ça fait un peu plus de deux ans que j’ai la chance de capturer ses beaux moments, sur le terrain. 

Avez-vous déjà pris le temps de retourner des roches, aux abords d’une rivière ou d’un lac? Ce que vous y trouverez vous étonnera et vous dégoûtera peut-être. Mais ces petites créatures, des macroinvertébrés benthiques, nous donnent de précieuses informations sur la santé de nos cours d’eau. Courrez-y, au printemps prochain : c’est là que dorment libellules, demoiselles et éphémères, devenues créatures majestueuses à l’âge adulte. Qui n’a jamais pris le temps d’admirer les couleurs d’une demoiselle miroitant au soleil?

Et au-delà des macros et de toutes les formes de vie qu’on trouve dans l’eau (source de vie, je vous le rappelle), il y les humains. Ceux chez qui ces découvertes suscitent des « EWWWW » et ceux chez qui ça arrache finalement des sourires et même des rires. Ceux qui adorent se mettre les pieds dans l’eau et ceux qui passent des heures aux bords de celle-ci dans l’espoir d’apercevoir l’oiseau rare. Ceux qui se battent pour protéger leurs endroits préférés et qui versent une larme en entendant les récits des autres. Ceux qui continent d’y croire, malgré les décisions politiques, municipales et j’en passe. Allez, c’est là que les images parleront d’elles-mêmes. 

44126898_2093415857370267_3724998850620948480_o

DSC_9346 copie

DSC_3004-2.jpg

DSC_0029.jpg

DSC_0660.jpg

DSC_0694.jpg

DSC_0708.jpg

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s